Lait maternel et artificiel : un mensonge - Accompagnement à la naissance

Mensonge sociétal sur le lait maternel et artificiel

Le lait maternel et artificiel : 2 mondes à part ?

Non pas vraiment !

En cherchant à s’éloigner de l’influence des lobbys, des marques et autres. Nous nous plaçons dorénavant au cœur de nos propres choix. Mais assumons-nous réellement ces derniers ? L’allaitement est un débat actuel sur ce sujet.

N’oublions pas qu’à l’époque du XXème siècle le lait en poudre fut créé pour décharger les femmes qui devaient travailler, pallier au manque de nourrices et baisser le taux de mortalité infantile.

Aujourd’hui, le lait en poudre est devenu bien plus qu’un moyen de substitution. C’est devenu un choix maternel : nous choisissons si nous voulons allaiter ou pas.

Et l’évolution de notre société nous amène à réfléchir sur le bien-fondé de nos propres choix. Une société prônant le respect et la neutralité, mais derrière ce masque se cache une toute autre réalité :

  • Les mères allaitantes en public souvent mal vues car dérangeantes pour autrui
  • Les mères utilisant le lait infantile culpabilisées face au monde extérieur

Chez Doula Famille nous avons donc décidé de rassembler ces 2 « opposés », qui n’en sont pas vraiment. Écoutons ensemble les raisons de chacune afin d’en comprendre davantage.

Nous avons recueilli plusieurs témoignages de mamans abordant ce sujet différemment mais toutes bienveillantes et tellement touchantes :

  • Jennifer, toute jeune maman qui allaite actuellement son premier enfant
  • Audrey, maman qui nous parle des nombreux bienfaits découverts lorsqu’elle allaitait
  • Christelle, maman de 3 enfants dont 2 jumeaux qui n’a jamais allaité et nous explique son ressenti

Témoignage de Jennifer : maman de 28 ans

bébé qui boit du lait maternel au sein par sa mère

“Dès la grossesse j’ai essayé de faire au mieux et au plus naturel pour mon bébé. L’allaitement était donc pour moi une évidence.

Au début mon fils a eu du mal a téter car il avait une malformation du frein de langue. Mais après un passage chez l’ORL (professionnel de l’Oto-Rhino-Laryngologie) et un acte médical tout est rentré dans l’ordre.

J’ai donc pratiqué l’allaitement à la demande, jusqu’à ce qu’il prenne un rythme. C’est un lien très intense que nous avons construit. Un lien inexplicable.

Aujourd’hui il a 10 mois et je l’allaite encore matin et soir, en alternant avec les repas diversifiés. Temps que tout se passe bien je continuerai ainsi car c’est un pure bonheur !”

Témoignage d’Audrey : maman de 34 ans

“J’ai toujours su que j’allaiterai ma fille, à tel point que certaines personnes de mon entourage me rappelaient que je ne pourrai peut-être pas et que je devais m’y préparer. Je me suis donc préparée, j’ai lu de nombreux articles qui expliquaient comment favoriser les montées de lait…

À sa naissance, les sage-femmes me l’ont immédiatement mise au sein, j’ai vécu le moment le plus merveilleux de ma vie, sa naissance, la première fois que je la voyais, que je la tenais dans mes bras, que je la sentais contre moi et que je l’allaitais.

J’ai allaité ma fille pendant 20 mois à la demande. Il y a eu des moments difficiles liés à la fatigue et des moments merveilleux.

Allaiter était une évidence même si je n’imaginai pas la difficulté pour moi, mais à chaque fois que je m’énervais où que j’étais stressée ou bien même fatiguée de l’allaiter, il suffisait que je la mette au sein, que je la regarde pour me calmer.

mère qui extrait son lait avec un tire-lait maternel

Allaiter est l’acte le plus naturel au monde, tous les mammifères allaitent leurs petits, pourquoi aller contre ? Il n’y a rien de plus sain que le lait maternel surtout qu’il procure les anticorps aux bébés contrairement au lait maternisé.

Chaque personne est différente et vit différemment l’allaitement, pour ma part, je n’y vois que des choses positives : j’ai perdu 20 kg en 20 mois alors que je n’avais pris que 16 kg lors de la grossesse, mes seins se sont tonifiés (si si !!), je le précise car c’est souvent une crainte des futures mamans concernant l’allaitement. Bien évidemment, il faut surtout avoir de bons soutien-gorge.

On évoque aussi la place du père qui peut être réduite si la maman allaite, je pense que le père prend la place qu’il veut prendre et qu’on lui laisse. Le père de ma fille lui a donné le biberon quand je tirais mon lait ou de l’eau quand il faisait chaud, et c’est lui qui l’a gardé les 2 premières années.”

Témoignage de Christelle : maman de 54 ans

“Après une grossesse gémellaire compliquée, un accouchement prématuré, l’entourage médical m’a harcelé, m’a fait culpabiliser pour mon refus à allaiter.

Mes bébés n’étaient pas dans le même hôpital que moi, le personnel voulait que j’utilise une tireuse pour qu’on puisse ensuite envoyer mon lait à l’hôpital qui hébergeait mes bébés.

Peluche avec étiquette "it's boy and a girl"

J’ai refusé, un corps en vrac, douloureux, et il fallait en plus que je me transforme en vache laitière : c’est le sentiment que je ressentais à ce moment-là.

De plus avec 2 bébés je savais que j’aurai besoin d’aide aux moments des biberons donc je ne me voyais pas avoir la lourde charge d’être seule à nourrir mon petit monde. Les biberons me permettaient de vérifier s’ils étaient bien nourris, cela me sécurisait. Bien entendu j’approuve l’allaitement mais il faut qu’il soit pratiqué dans de très bonnes conditions et il faut le désirer vraiment.”

Solutions pour allaitement au lait maternel et artificiel

Peu importe votre choix ou votre besoin, rester bien informé et soutenu dans votre démarche pour allaiter bébé c’est le principal. La maternité ou votre sage-femme vous apporteront des conseils précieux durant votre suivi.

Des solutions complémentaires existent aussi et permettent d’être soutenu au quotidien sur ce chemin de l’allaitement, comme dans bien d’autres domaines autour de bébé.

Sur notre site Doula Famille, vous trouverez des accompagnantes à la naissance prêtent à vous aider. Certaines sont même spécialisée dans le soutien de l’allaitement. Cliquez ici pour découvrir nos doulas accompagnantes.

Article tiré : De l’expérience des mamans d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Un grand merci à ces femmes qui ont partagé leur vie, leurs émotions ici !