Questionnements du futur papa | Accompagnement à la naissance

Questionnements du futur papa

Devenir père est une étape importante dans la vie d’un homme. Après la naissance de votre enfant, plus rien ne sera comme avant.

Les inquiétudes d’un futur papa sont légitimes

La mère a neuf mois pour s’habituer et créer un lien in utero avec l’enfant, mais ce n’est pas le cas du papa qui a parfois du mal à trouver sa place et à comprendre l’importance de son rôle. Certes, il sait qu’un enfant va arriver dans quelques mois, mais il ne réalise pas encore totalement avant accouchement.

L’être humain est en général guidé par la peur de l’inconnu. Avoir désormais un petit être qui compte sur vous pour vous en occuper tout au long de sa vie et assurer ses besoins, c’est effrayant. Il y a aussi la peur de devoir partager sa femme et de délaisser son couple. Dès que vous allez le toucher, vous avez peur de mal faire et de le blesser. Contrairement à la femme, la douceur n’est pas forcément innée par tous les hommes. Vous pouvez avoir peur de ne pas être à la même hauteur que votre femme, mais sachez qu’un enfant a autant besoin de sa maman que d’une figure paternel pour se construire sereinement.

Tout un tas de questions vont hanter le futur papa tout le long de la grossesse : Est-ce que je pourrai continuer à sortir avec mes amis ? Est-ce que cela va abîmer mon couple ? Est-ce que voir ma femme sortir un enfant ne va pas détruire ma vie sexuelle ? Est-ce que je ferai un bon papa ? Est-ce que je serai capable de m’en occuper et de le rendre heureux ? Rassurez-vous, toutes ces interrogations disparaissent généralement après accouchement.

Comment accompagner le futur papa ?

Être papa, cela s’apprend. Malgré ce que beaucoup pensent, ce n’est pas une honte d’avoir peur de mal faire et de demander de l’aide. Un accompagnement à la naissance peut être un véritable plus pour aider le papa à trouver sa place dans la famille. Une personne spécialisée dans l’accompagnement à la naissance, que l’on appelle une Doula, peut vous aider dans cette épreuve.

Lors d’un atelier de préparation à devenir parent, l’homme va pouvoir poser des mots sur ce qu’il ressent et sur ses angoisses. Le but est de lui faire prendre conscience qu’il n’a pas à avoir honte. Sur Paris, des ateliers sont proposés tout au long de l’année pour préparer le parent à ce choc qui va bouleverser sa vie. La CAF de Paris a mis en place un atelier régulier et des outils pour aller vers cette démarche. À la sortie de cette petite formation, l’homme devrait se sentir plus en confiance et apte à remplir son nouveau rôle de figure paternel, autant pour le bébé que pour sa femme.

Comment soutenir sa femme ?

Le père va être un véritable soutien pendant ces neuf mois. Un nouveau né se fait à deux, l’accueille aussi. Vous devez vous investir dans la préparation.

Certes, vous allez voir votre femme s’activer pour préparer la chambre, trouver un prénom, acheter des vêtements, etc. La décoration d’une pièce vous semble sûrement abstrait, mais tentez de vous investir. La préparation à devenir parent passe aussi par cette étape. En peignant les murs en rose ou bleu, en montant un berceau ou en discutant d’un éventuel prénom qui suit avec votre nom de famille, vous allez petit à petit prendre conscience qu’un petit humain arrive.

De même, vous avez le droit de vous absenter de votre travail pour les rendez-vous médicaux obligatoires liés à la grossesse. Utilisez ce droit pour aller rencontrer votre enfant en échographie à la maternité et pour prouver votre présence et votre soutien à la femme qui vous fait le plus beau cadeau du monde.

Pour votre femme aussi, la parentalité et la maternité peuvent poser des problèmes. Elle a sans doute des doutes et des incertitudes sur l’avenir et sur son futur rôle. Soyez à l’écoute pour elle. On dit souvent qu’un enfant fait grandir le couple. Une grossesse est sans doute le meilleur moment pour se rapprocher et construire une base saine et solide sur laquelle vous allez pouvoir accueillir votre bébé.

Comment devenir un bon père ?

Il n’y a pas de recette pour être un bon parent. Il n’existe aucun papa parfait. De toute façon, chaque papa apprend de ses erreurs avec le temps. Des fois, vos proches chercheront à remettre en question votre manière d’éduquer votre fils et votre fille. Gardez toujours à l’esprit qu’il n’existe pas qu’une seule méthode d’éducation.

Tant que vous apportez suffisamment d’amour à votre nouveau né, tout se passera bien. Vous devez consacrer du temps à celui-ci tout au long de sa vie pour lui apporter un cadre, un soutien et un refuge sur lequel il pourra toujours s’appuyer. Être papa n’est pas toujours facile. Vous allez rencontrer des obstacles, mais gardez toujours à l’esprit que votre enfant partage votre sang. Vous lui devez un respect mutuel et il doit pouvoir vous faire confiance. Vous devez aussi lui consacrer un maximum de temps pour partager des moments complices, lui faire partager vos passions et lui apprendre à réaliser des choses qui lui seront utiles plus tard.

Quant à votre couple, il n’y a aucune raison pour que l’arrivée d’un enfant vous éloigne. Vous partagez désormais un petit être, vous êtes maintenant liés à vie à votre partenaire grâce à lui. Il vous ressemblera. Les premiers mois peuvent être compliqués. Les hormones de la maman descendent et il faut un certain temps pour trouver un bon rythme entre le sommeil, les repas de bébé, les sorties avec les amis, etc. Les nerfs sont à vifs et des disputes peuvent éclater, mais vous devez réussir à les surmonter. La parentalité n’est que du bonheur sur le long terme.

Partagez cet article sur vos réseaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *